22 nov. 2009

INFOS UTILES : OÚ SONT LES GRANDS OBSERVATOIRES SCIENTIFIQUES DU CHILI ?

Il est bien connu que le Chili possède la plus forte concentration au monde de télescopes optiques géants. Heureusement pour qui voudrait les visiter, ils se regroupent tous sur deux aires bien localisées, que nous vous présentons ci-après. Les visites sont gratuites et se font en journée (généralement les samedis), mais il est nécessaire de réserver avec une certaine anticipation.


Autour de La Serena (480km au Nord de Santiago)

Considérée comme la plus ancienne ville du Chili, cette capitale régionale dispose d'un aéroport fréquemment connecté avec Santiago (une douzaine de vols par jour). A environ 60km à l'Est de la ville nous trouvons une première série de grands observatoires:


1. Cerro Tololo Interamerican Observatory (CTIO)
L'un des premiers observatoires scientifiques du pays (1976), le télescope principal est un 4 mètres de diamètre, toujours très prolifique en résultats de haut niveau: c'est ici par exemple qu'a été découverte l'accélération de l'expansion de l'Univers, un problème théorique toujours irrésolu à ce jour...

2. Gemini South
Un géant de 8 mètres de diamètre, inauguré en 2001. Cet observatoire possède en fait deux télescopes jumeaux, l'autre (Gemini North) se situant au sommet d'un volcan à Hawai...

3. Southern Observatory for Astrophysical Research (SOAR)
Le plus récent du groupe (2006), avec son télescope de 4 mètres de diamètre de technologie avancée (optique adaptative), lui permettant des résultats supérieurs à d'autres instruments de même calibre.

4. Large Synoptic Survey Telescope (LSST)
Encore en construction, ce géant de 8 mètres de diamètre devrait être opérationnel en 2017, et sera unique en son genre, grace à sa caméra digitale surdimensionnée (la plus puissante du monde). Il s'agit d'un télescope à balayage, pouvant couvrir la totalité du ciel en 3 jours seulement, ce qui lui permet de détecter en temps réel tous changements d'aspects ou de positions de certains astres.


A environ 150km au Nord de La Serena se trouve un autre groupe de grands observatoires:


5. European Southern Observatory
Vénérable institution qui, en même temps que le Tololo, a ouvert la voie à l'astrophysique au Chili. Le site est connu aussi comme "Observatoire La Silla", et abrite de nombreux instruments. Le télescope principal, un 3,6 mètres de diamètre, ferait presque "petit" par rapport aux standards actuels mais, accouplé à des instruments de haute technologie, il continue de fournir des résultats de premier plan, notamment dans la détection d'exo-planètes.

6. Las Campanas Observatory
Observatoire plus récent, constitué de deux télescopes jumeaux de 6,5 mètres de diamètre, inaugurés en 2000 et 2002 respectivement. Contrairement aux Gemini, ces deux télescopes sont ensembles, l'un face à l'autre...

7. Projet : Giant Magellan Telescope (GMT)
Prévu pour 2020 et sur le même site que l'Observatoire Las Campanas, nous atteignons ici un autre niveau, puisqu'il s'agit d'un télescope de 24 mètres de diamètre !


Autour de Antofagasta (1380km au Nord de Santiago)

L'une des plus grandes capitales régionales du Chili, Antofagasta dispose également d'un aéroport offrant plusieurs vols quotidiens en connection avec Santiago. A 130km au Sud de la ville se trouve une série de grands télescopes:


8. Very Large Telescope (VLT)
Egalement connu comme "Observatoire Parranal", ce complexe appartenant à l'ESO (comme La Silla) abrite, entre autres, quatre télescopes de 8 mètres de diamètre chacun. Depuis 1998 cet observatoire a permis de très nombreuses découvertes en astrophysique.

9. Projet : European Extremely Large Telescope (E-ELT)
Prévu pour 2022, cet instrument sera le plus puissant du monde, et pour longtemps, puisqu'il s'agit d'un télescope de 39 mètres de diamètre ! Il est basé sur le Cerro Armazones, une colline située en face du Parranal. Les travaux d'aménagement du site, déjà en cours, peuvent s'apercevoir depuis le VLT.


Et San Pedro de Atacama ?... (300km à l'Est de Antofagasta)

Beaucoup de gens pensent que San Pedro est entouré de grands télescopes scientifiques, or il n'y en a pas un seul dans la région!...

La confusion est probablement due au fait que ce site est l'un des balnéaires touristiques les plus fréquentés au monde, regorgeant d'établissements touristiques en tous genres (hotels, restaurants, agences d'excursions), y compris bien évidemment de nombreux observatoires touristiques: on en reporte 8 à ce jour, sans compter les grands hotels qui disposent de leurs propres observatoires privés (Explora, Alto Atacama, Tierra Atacama...)
Et pourtant...

Pourtant, il y a ALMA, un réseau d'antennes paraboliques destiné à capter les ondes radio (microondes) du Cosmos. Très injustement, ce genre d'instruments (appelés aussi "radio-télescopes") ne capte pas l'intéret du grand public, qui considère les "vrais" télescopes avec leur lumière visible comme plus spectaculaire. Mais ALMA est différent: sans entrer dans le moindre détail technique, signalons que ce réseau d'antennes constitue le plus puissant radio-télescope du monde, et cela nous semble un argument suffisant pour l'inclure dans notre liste...


10. Atacama Large Millimeter Array (ALMA)
Un réseau de 65 antennes paraboliques distribuées sur la plaine de Chajnantor, à environ 80 km au Sud de San Pedro de Atacama, opérationnel depuis 2014. Attention pour les éventuels visiteurs, le site est à plus de 5.000 mètres d'altitude!